Oguenssogou : l’horreur !

Plus de 100 morts selon les sources, dont des femmes enceintes, des enfants de bas âges et des vieillards. Des animaux domestiques tués et calcinés, 84 greniers brûlés, 410 cases incendiés, 80 caprins calcinés. C’est l’horreur après cette attaque lâche et ignoble d’individus armés qui ont fait irruption samedi 23 mars 2019, vers 05 heures du matin dans cette localité située à 18 km de Bankass.
Selon les témoignages de certains rescapés rapportés par Moussa Nimaga, c’est le carnage. « Ils sont venus du nord-est et du sud-est du village et ont commencé à tirer sur tout ce qui bouge, des vieillards, des enfants, des femmes enceintes… personne n’a été épargnée. Le village a été complètement rasé».
DTK

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur le Mali

Le Secrétaire général est choqué et outré par des informations selon lesquelles au moins 134 civils, y compris des femmes et des enfants, auraient été tués et au moins 55 d’autres blessés suite à une attaque dirigée ce matin contre le village d’Ogossagou Peulh, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali.

Le Secrétaire général condamne fermement cet acte odieux et appelle les autorités maliennes à enquêter rapidement sur cette tragédie et à traduire ses auteurs en justice

Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles des victimes, au peuple et au gouvernement du Mali, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

En soutien au Gouvernement malien, la MINUSMA a fourni un appui aérien afin de prévenir toute nouvelle attaque et a aide à l’évacuation des blessés.

Le Secrétaire général exhorte les autorités maliennes à redoubler d’efforts pour rétablir la paix et la stabilité dans le centre du Mali.

Farhan Haq, porte-parole adjoint du Secrétaire général

New York, 23 mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *